Xylem Watermark et ses partenaires aident trois millions de personnes

De l’éradication de la faim au ralentissement des changements climatiques, l’eau jouera un rôle essentiel pour atteindre les objectifs de développement durable de l’ONU d’ici 2030. Découvrez comment Xylem Watermark et ses partenaires aident les communautés à résoudre les problèmes liés à l’eau dans le monde entier.

Xylem Watermark est le programme d’investissement humanitaire et social de Xylem. Il a été fondé en 2008. Jusqu’à présent, Xylem Watermark et ses six associations partenaires ont fourni de l’eau potable et des sanitaires à près de trois millions de personnes dans 25 pays.

Voici quelques-uns des projets importants sur lesquels Xylem Watermark et ses partenaires ont travaillé récemment.

1. Aide humanitaire aux sinistrés

Après le tremblement de terre qui a touché le Népal en 2015, Xylem Watermark s’est associé à l’organisation humanitaire Mercy Corps pour fournir de la nourriture, de l’eau potable, des abris et des fonds à plus de 135 000 personnes de la région. Cette année, Watermark et Mercy Corps ont contribué à fournir 2 millions de litres d’eau potable aux victimes de la sécheresse dans la corne de l’Afrique, et participent désormais à l’augmentation de l’approvisionnement en eau des réfugiés syriens et des zones qui les accueillent en Jordanie.

2. Lutte contre les maladies transmises par l’eau

En partenariat avec Planet Water Foundation, les bénévoles de Xylem Watermark ont participé au financement et à la construction de nombreuses AquaTowers dans des écoles et des communautés en Inde, au Cambodge, en Colombie et aux Philippines. Les AquaTowers sont des systèmes de filtration d’eau potable permettant de répondre aux besoins quotidiens de 1 000 personnes en eau potable. Pendant la construction, les bénévoles utilisent un programme amusant et interactif pour donner aux enfants des informations sur les microbes et l’hygiène. Ce programme, qui rencontre un très grand succès, a entraîné chez les participants une réduction des épisodes de diarrhée de 80 %, alors que ceux-ci ont augmenté de 27 % chez les non-participants.

3. Assainissement et formation

Les bénévoles et les donateurs de Xylem Watermark ont récemment établi un partenariat avec Water for People pour un projet visant à fournir de l’eau potable et des blocs sanitaires à des écoles de communautés du Bengale-Occidental, en Inde. Le projet contenait un volet éducatif faisant appel à la méthode de « formation du formateur ». Il s’agissait d’inciter les responsables locaux à devenir des exemples et des éducateurs en matière de problèmes liés à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène (EAH ou WASH en anglais). Avec EarthEcho International, les bénévoles de Watermark mettent en place des projets de surveillance de l’eau au sein des communautés pour enseigner aux enfants l’importance de la protection des ressources locales en eau.

4. EAH/WASH dans le monde

En Chine, Xylem Watermark a travaillé avec la China Women’s Development Foundation pour fournir des systèmes de filtration d’eau potable et un enseignement sur les questions EAH/WASH à trois écoles de Baoshan. Des projets semblables ont été mis en place en collaboration avec la Fundación Avina, partenaire de Watermark au Brésil.

5. Implication des employés de Xylem

Xylem Watermark invite également les employés de Xylem à participer à des projets de bénévolat et de levées de fonds liés à l’eau, partout dans le monde. C’est par exemple le cas avec les marches pour l’eau : les salariés de Xylem parcourent trois à cinq kilomètres à pied afin de récolter des fonds pour des projets liés à l’eau. Ces marches sensibilisent aussi au long trajet quotidien effectué par les femmes qui transportent de l’eau dans des régions sèches et isolées.

Grâce à MyWatermark, le nouveau site interactif de participation des employés, les salariés de Xylem peuvent se rassembler pour faire des dons ou se porter volontaires pour des projets EAH/WASH dans le monde entier. Pour l’instant, les contributions des employés, y compris les dons équivalents de Xylem, s’élèvent à 2,5 millions de dollars. Plus de 2 000 employés se sont portés volontaires pour des projets liés à l’eau, et le nombre d’heures de bénévolat a augmenté de 330 % l’année dernière. L’objectif de l’entreprise est de totaliser 100 000 heures de bénévolat de salariés au cours des trois années à venir.

Série d’articles

Zoom : les défis d’aujourd’hui et de demain pour les collectivités locales

Lire

Abonnez-vous à notre newsletter