Une dérivation d’eaux usées de Xylem réduit le coût total d’un projet

Lorsqu’il a fallu remplacer une conduite vieillissante de refoulement d’égout en Caroline du Nord (États-Unis), Xylem a participé à la conception d’une dérivation d’eaux usées. Les pompes électriques et le système Field Smart Technology de Godwin ont permis d’économiser des milliers de dollars de main-d’œuvre et un million de dollars de carburant.

Récemment, la Cape Fear Public Utility Authority (CFPUA) de Caroline du Nord a entamé un projet de modernisation important de son infrastructure vieillissante. Il s’agissait notamment de remplacer une conduite forcée en fonte ductile subissant fréquemment des débordements d’eaux usées.

La CFPUA a chargé State Utility Contractors (SUC) de la gestion et de l’exécution de ce projet aux aspects multiples qui s’est avéré complexe, mais a finalement permis à SUC de remporter le prestigieux prix Pinnacle décerné par Carolinas Associated General Contractors.

Mise au point d’une dérivation complète des eaux usées

Dans le cadre du projet de rénovation, il fallait remplacer environ 1 500 mètres de conduite forcée en fonte ductile de 51 cm de diamètre. Pour cela, une dérivation complète des eaux usées s’avérait nécessaire. Elle devait être capable de prendre en charge un débit maximal de 13,5 millions de gallons par jour (MGD – million gallons per day).

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

SUC a fait appel aux ingénieurs du point de location Xylem le plus proche qui devaient travailler en étroite collaboration avec SUC et les ingénieurs-conseils de Kimley-Horn afin d’évaluer la complexité du projet de mettre au point un plan de dérivation.

« En impliquant Xylem dans la planification et l’exécution de ce projet, nous savions que nos besoins seraient satisfaits, affirme Dustin Wagner de State Utility Contractors. Son équipe d’ingénieurs a tout de suite identifié certains problèmes, ce qui nous a permis de gagner du temps, de réaliser des économies et d’éviter beaucoup de soucis. Grâce à leur expertise, ils savent ce qui est nécessaire pour mener le projet à bien, et cela nous rassure. »

Des pompes à moteur électrique pour économiser les coûts de carburant

Le projet de dérivation des eaux usées comptait trois éléments principaux : deux grandes stations de pompage, huit stations de pompage plus petites et un plan d’urgence. Pour les deux grandes stations de pompage du système de dérivation, les ingénieurs de Xylem ont recommandé la location de pompes Godwin Dri-Prime CD300M équipées de moteurs électriques.

Les appareils à moteurs électriques ont permis d’économiser les coûts de carburant pendant les sept mois que durait le projet. Chaque appareil Godwin constituait la pompe de dérivation primaire et était équipé d’un dispositif de contrôle à fréquence variable Godwin permettant d’adapter la vitesse de la pompe au débit.

Deuxième élément du système de dérivation : les huit petites stations de pompage reliées à la dérivation principale. Les employés de Xylem ont conseillé à SUC d’installer des vannes temporaires (blocage de lignes) aux extrémités de chaque section dans le cadre de la dérivation afin de réduire les risques de déversements. SUC a fini par mettre en place les blocages de lignes et les a retirés à mesure que chacune des sections était testée et raccordée.

Conception d’un plan d’urgence

Le troisième et dernier élément du système de dérivation était la mise en place d’un plan d’urgence. Toute fuite pendant les opérations de dérivation aurait été inacceptable en raison des conséquences écologiques possibles et des amendes importantes pouvant être infligées à SUC par l’Environmental Protection Agency, l’organisme américain chargé de la protection de l’environnement.

Les équipes savaient que pour réduire les conséquences d’une fuite, la meilleure méthode consiste à prévoir un tel événement. Xylem, SUC et Kimley-Horn ont donc collaboré étroitement pour concevoir un plan d’urgence parant à toute éventualité. Ce plan expliquait comment serait gérée l’urgence et de quelle manière seraient fournis les équipements de secours. Il détaillait également les différentes mesures à prendre.

Une réduction considérable des coûts de main-d’œuvre et de carburant

Pour une dérivation d’eaux usées du type de celle utilisée pour ce projet de rénovation, les entreprises mettent généralement en place une brigade de « surveillance des pompes ». Celle-ci garde un œil sur le système 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 afin de s’assurer que les pompes peuvent gérer le débit et d’éviter toute catastrophe écologique. Grâce au système Field Smart Technology (FST) de Godwin qui assure une surveillance automatisée continue, l’inspection manuelle des pompes sur place devenait inutile.

L’utilisation de la technologie FST, associée aux pompes primaires à moteur électrique, a permis à SUC d’économiser des milliers de dollars de main-d’œuvre et un million de dollars de carburant, ce qui a considérablement réduit le coût total du projet.

ABONNEZ-VOUS À IMPELLER

 

Série d’articles

Zoom : les défis d’aujourd’hui et de demain pour les collectivités locales

Lire

Abonnez-vous à notre newsletter