Félicitations aux lauréats du Stockholm Junior Water Prize 2017 !

Le 29 août, Ryan Thorpe et Rachel Chang, deux étudiants originaires des États-Unis, ont remporté le Stockholm Junior Water Prize 2017. Ils ont mis au point une nouvelle méthode qui permet de détecter et d’éliminer rapidement des bactéries dangereuses dans l’eau.

Lors de la cérémonie organisée à l’occasion de la semaine mondiale de l’eau, c’est Victoria, la princesse héritière de Suède, qui a remis le prix aux deux jeunes gens. Le système conçu par M. Thorpe et Mme Chang est capable de détecter les shigelles, E. coli, les salmonelles et les bactéries responsables du choléra, puis de les éliminer beaucoup plus rapidement que les méthodes classiques.

Dans son exposé des raisons pour l’attribution du prix, le jury a déclaré : « Cette année, le projet vainqueur incarne un principe fondamental, celui de l’approvisionnement en eau potable sûre. L’objectif des lauréats est d’éviter des millions de décès chaque année. Le projet a permis de concevoir une méthode unique, rapide et sensible pour repérer, quantifier les contaminants, et lutter contre ceux-ci. »

Le système primé est capable de détecter instantanément une colonie de bactéries reproductrices par litre et élimine toute présence bactérienne en dix secondes environ. À titre de comparaison, les limites de détection des méthodes conventionnelles peuvent atteindre 1 000 colonies et le processus exige une à deux journées. Le système imaginé par les lauréats pourrait prévenir la transmission des maladies hydriques et permettre de rendre l’eau potable accessible partout dans le monde.

« La méthode peut s’appliquer dans les pays développés comme dans les pays en développement, a précisé le jury. Les lauréats ont utilisé la science fondamentale d’une manière élégante pour résoudre le problème des bactéries pathogènes dans l’eau potable. Le projet pourrait bien révolutionner l’avenir de la qualité de l’eau. »

Un Diplôme d’excellence a également été décerné à Aniruddah Chowdhury, Arnab Chakraborty, et Rituraj Das Gupta, des étudiants originaires du Bangladesh. Dans le cadre de leur projet, ils ont étudié des méthodes plus efficaces pour éliminer les teintures des rejets de l’industrie textile à l’aide de composites de dioxyde de titane et de produits chimiques peu onéreux, achetés localement.

À propos du Stockholm Junior Water Prize

Le Stockholm Junior Water Prize est un concours qui rassemble les jeunes scientifiques les plus brillants au monde afin de stimuler leur intérêt pour l’eau et l’environnement. Cette année, des milliers de participants du monde entier ont participé aux concours nationaux pour avoir la chance de représenter leur pays lors de la finale internationale qui s’est déroulée pendant la semaine internationale de l’eau, à Stockholm. Les équipes participant à la finale 2017 étaient issues de 33 pays différents.

ABONNEZ-VOUS À IMPELLER

Série d’articles

Zoom : les défis d’aujourd’hui et de demain pour les collectivités locales

Lire

Abonnez-vous à notre newsletter