Comment réduire le volume d’eau non génératrice de revenu ?

Le terme « eau non génératrice de revenu » ou « eau non facturée » désigne de l’eau produite par un organisme et pour laquelle celui-ci ne perçoit aucun revenu. Aux États-Unis, environ 24 % de l’eau produite par les sociétés de distribution d’eau n’est pas facturée. Nous avons demandé à des experts de Sensus et Visenti, des marques Xylem, comment les entreprises pouvaient réduire les quantités d’eau non génératrice de revenus, réaliser des économies et allonger la durée de vie de leurs équipements.

Il existe plusieurs types d’eau non génératrice de revenus. Lorsque les sociétés examinent l’utitlisation de l’eau qu’elles produisent, elles doivent considérer les consommations d’eau autorisées et non autorisées, les consommations facturées et non facturées, ainsi que les pertes apparentes et les pertes réelles.

« Beaucoup de gens pensent à tort que l’eau non génératrice de revenus provient de fuites, explique Travis Smith, directeur de l’unité Smart Water Strategies chez Xylem Sensus. Une part importante de cette eau se classe en fait dans la catégorie des “pertes apparentes”. Ces pertes s’expliquent par des imprécisions de compteurs, des erreurs de facturation ou une consommation non autorisée. Les fuites constituent les “pertes réelles”. »

Ces pertes sont importantes pour les services publics, car les services liés à l’eau représentent une part considérable du revenu des collectivités locales.

ABONNEZ-VOUS À IMPELLER

« Généralement, les services liés à l’eau et à l’assainissement représentent la deuxième source de revenus des collectivités locales, juste après les impôts, rappelle M. Smith. Les recettes provenant des services liés à l’eau permettent donc de payer de nombreux services offerts par les villes, ou de les élargir dans une certaine mesure. Grâce à certaines mesures visant à réduire les quantités d’eau non génératrice de revenus, les sociétés de distribution d’eau pourraient faire grimper leurs recettes de 5 % à 15 %, et réduire d’autant leurs coûts, ce qui aurait des retombées significatives. »

Un plan en plusieurs étapes pour réduire le volume d’eau non génératrice de revenus

Sensus est leader mondial des compteurs intelligents, des technologies de réseau et des solutions d’analyse avancée de données pour les services publics de l’eau, du gaz et de l’électricité. Sensus aide les collectivités locales à réduire rapidement et efficacement leur volume d’eau non génératrice de revenus. Elle a défini un certain nombre d’étapes qui permettent de commencer par des solutions simples et de passer progressivement à des solutions plus complexes.

« Nous recommandons une méthode progressive pour réduire la quantité d’eau non génératrice de revenus, car si les étapes sont suivies dans le bon ordre, chacune permet de payer la suivante, affirme Dan Pinney, directeur principal de l’unité Global Water Marketing chez Xylem Sensus. Lors des deux premières étapes, nous suggérons aux sociétés de distribution d’eau d’améliorer la précision de leur facturation et de leurs compteurs, en commençant par les secteurs collectifs et industriels. En fonction de l’âge des compteurs de ces clients, elles peuvent obtenir des résultats très rapides et très importants. »

En effet, les clients des installations collectives et de l’industrie constituent environ 5  à 15 % des clients d’une société de distribution d’eau, mais 35 à 60 % de ses revenus totaux. Ils représentent un nombre de compteurs assez faible, mais des recettes importantes : les services de distribution peuvent donc bénéficier d’un bon retour sur investissement, en testant leurs compteurs ou en effectuant une maintenance tous les six mois ou tous les ans.

Des solutions matérielles et logicielles pour chaque étape

« Notre stratégie de réduction de l’eau non génératrice de revenus commence par des étapes simples telles que l’amélioration de la précision pour les clients commerciaux et industriels, la réduction des erreurs des systèmes de facturation et l’augmentation de la précision pour les particuliers, précise M. Smith. Ensuite, les sociétés de distribution peuvent commencer à examiner la consommation non autorisée, le bilan matière de l’eau, les solutions acoustiques et la détection avancée des fuites. Ces actions peuvent avoir des répercussions économiques considérables pour l’entreprise. »

Pour chaque étape, Sensus propose des solutions pour réduire le volume d’eau non génératrice de revenus. Il s’agit notamment de compteurs d’eau à la précision inégalée, de capteurs permettant de repérer et de localiser les fuites, et du réseau de communication FlexNet® pour transmettre et recevoir en toute sécurité les données relatives à la consommation des clients. Sensus peut également aider les collectivités à réduire le volume d’un autre type d’eau non génératrice de revenus, à savoir l’eau facturée mais non réglée.

« Les société de distribution d’eau sont confrontés à un nombre important d’abandons de créances, d’impayés et de recouvrements de dettes, et elles consacrent beaucoup de temps à la gestion de ces cas, confirme M. Pinney. Sensus nous aide à régler ce problème grâce au compteur d’eau ally® qui permet aux sociétés de distribution d’eau de diminuer le débit à distance, afin de réduire au minimum les risques de perte de revenus. »

Les solutions de Visenti pour l’analyse intelligente des données

En plus des équipements permettant d’augmenter la précision de la facturation et des compteurs, Sensus et Visenti disposent d’un certain nombre de solutions pour repérer et prévenir les fuites. Si elles ne sont pas réparées, les fuites ne peuvent que s’aggraver, et la collectivité devra produire davantage d’eau sans engranger de recettes supplémentaires.

Visenti, rachetée par Xylem en 2016, propose des solutions logicielles et matérielles pour l’analyse intelligente des données, la détection et la prévention des fuites. L’entreprise a démarré à Singapour qui dispose aujourd’hui du plus important réseau d’eau intelligent du monde. PUB, l’agence nationale de l’eau de Singapour, a installé des centaines de capteurs Visenti sur l’ensemble de son réseau.

« À Singapour, le service de l’eau a été précurseur, affirme Michael Allen, cofondateur de Visenti et directeur exécutif de l’unité Systèmes Intégrés. Ses responsables savent que la gestion de l’eau sera plus complexe à l’avenir en raison de la croissance démographique, du vieillissement des canalisations et des budgets réduits. Ils souhaitent faire appel aux technologies et aux systèmes intelligents pour améliorer leur réseau et sa gestion. Ils utilisent toutes les solutions de Visenti. »

Traiter les causes plus complexes de l’eau non génératrice de revenu

Visenti propose trois grandes solutions : View, LeakView, et SurgeView. View est la principale plateforme analytique de Visenti. Elle permet aux services publics de recueillir et d’analyser toutes leurs données grâce à un seul outil.

« Les sociétés de distribution d’eau disposent de nombreuses données de capteurs servant aux fonctions commerciales, à la gestion des actifs, à la détection des fuites et à la planification, explique M. Allen. Ces différentes activités sont généralement assez cloisonnées. View permet de rassembler tous ces flux de données, ainsi que les analyses et les modèles hydrauliques existants, afin de bénéficier d’une meilleure représentation de ce qu’il se passe sur le réseau. »

Pour M. Allen, ces informations sur le réseau prennent de l’importance à mesure que la société de distribution d’eau réduit les causes de l’eau non génératrice de revenu.

« Si la compagnie fait face à un gros volume d’eau non génératrice de revenu, 50 % par exemple, il y a des mesures simples à prendre pour réduire rapidement ce taux, ajoute M. Allen. Les capteurs et les relevés de compteurs sont-ils précis ? Existe-t-il des fuites non repérées ? Il y a beaucoup à gagner dans ces domaines simplement en appliquant des bonnes pratiques. Mais dès que l’on descend en dessous de 10 % d’eau non génératrice de revenu, il est plus difficile de réaliser ces gains. C’est là que l’analyse intelligente des données sur l’eau intervient : elle permet de réaliser de petites améliorations. »

Grâce notamment aux solutions de Visenti, Singapour a réduit sa quantité d’eau non facturée qui représente désormais 5 % seulement de l’eau produite.

Repérer l’eau non génératrice de revenu et allonger la durée de vie des équipements

Les solutions LeakView et SurgeView de Visenti comportent des équipements qui peuvent être ajoutés au système View. LeakView sert à repérer l’eau non génératrice de revenu et à détecter et localiser une défaillance de conduite en temps réel. La solution implique l’installation de débitmètres, d’unités temporaires de mesure de la pression et d’hydrophones.

« LeakView avertit les sociétés dès que possible en cas de rupture d’une conduite afin qu’elles puissent intervenir rapidement, et éviter des scènes catastrophiques qui font la une de l’actualité, par exemple une fontaine d’eau qui jaillit du sol, précise M. Allen. Nous nous efforçons également de réduire les fausses alertes afin que les services publics ne gaspillent pas leurs ressources sur des fuites qui n’en sont pas. Grâce à ce travail, à Singapour, le nombre d’alertes est passé de deux par heure à deux par jour. »

Visenti, qui est également très présente en Australie et au Moyen-Orient, collabore avec les services publics pour allonger la durée de vie de leurs équipements. Son produit SurgeView associe des capteurs de pression à fréquence élevée à un système d’analyse afin de réduire la contrainte qui pèse sur les conduites. SurgeView contrôle également les principales conduites d’eau afin de prévoir où et quand elles pourraient céder dans un avenir proche. Ainsi, les collectivités locales peuvent prendre des décisions éclairées concernant l’utilisation, l’entretien et la modernisation de leur réseau.

Avantages cumulés de Sensus et Visenti

D’après M. Allen, Sensus et Visenti peuvent fournir aux services publics des systèmes complets de gestion de l’eau qui les aideront à réduire leur volume d’eau non génératrice de revenu et à assurer une gestion de l’eau plus judicieuse.

« Sensus dispose d’une gamme incroyable de compteurs sophistiqués et d’un réseau pour transmettre les données. Si la société de distribution d’eau est équipée des capteurs les plus perfectionnés, du meilleur moyen pour transmettre ces données vers une plateforme centralisée et des systèmes les plus performants pour analyser ces données, il y a beaucoup d’avantages à la clé pour elle.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

 

Série d’articles

L’avenir des technologies liées à l’eau : intelligentes et durables

Lire

Abonnez-vous à notre newsletter