Q&R : Patrick Decker, PDG de Xylem, parle de l’acquisition de Sensus

Découvrez comment le réseau de Sensus peut augmenter le rendement énergétique et éviter les pannes dans les secteurs de l’eau, des eaux usées et des eaux en extérieur. Xylem a annoncé son intention d’acquérir Sensus, leader dans le secteur des compteurs intelligents, des technologies réseau et des solutions d’analyse de données. Patrick Decker, PDG de Xylem, explique en quoi les clients de l’entreprise bénéficieraient de l’acquisition de Sensus.

Pourquoi Xylem a-t-elle décidé d’acquérir Sensus ?

Il y a environ un an, Xylem a identifié des besoins prioritaires pour la croissance de l’entreprise. L’un d’entre eux était, pour nos clients, d’augmenter l’intelligence de leurs réseaux d’eau. L’une des possibilités qui s’offraient à nous était d’établir un partenariat avec une entreprise comme Sensus, qui dispose d’une plateforme de télécommunication très solide et d’un réseau de compteurs intelligents, ou bien de l’acquérir.

Actuellement, Sensus fournit des services dans ce que nous appelons le secteur de l’« eau claire », alors que nous nous consacrons principalement aux réseaux d’eaux usées et aux eaux en extérieur, c’est-à-dire les lacs, les rivières, les barrages, les cours d’eau, les océans et les côtes. Beaucoup de clients de Sensus, des services publics, sont déjà équipés de FlexNet, le réseau de communication de l’entreprise. À l’avenir, ces clients pourront relier nos pompes et réseaux d’eaux usées au système. Ils pourront également abandonner de nombreuses activités de contrôle manuel de leurs systèmes pour les eaux en extérieur.

La plateforme de communication de Sensus est très stratégique, tout comme ses capacités d’analyse des données. Son groupe de data scientists propose déjà des interfaces utilisateurs simples à ses clients. Cela leur permet d’exploiter les données recueillies par le réseau FlexNet pour obtenir des informations et, par la suite, répondre à différents besoins.

À quels besoins des clients ce système répond-il ?

Aujourd’hui, Sensus fournit de nombreuses données importantes aux services publics de l’eau, par exemple sur l’eau non facturée. La société peut aider ses clients à identifier des fuites ou des pannes sur leur réseau. En ce qui concerne les eaux usées, nous pourrons connecter des capteurs à nos pompes afin de recueillir des données sur le rendement énergétique et la consommation, ainsi que des données qui nous permettront de proposer une maintenance prédictive et préventive.

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

L’une des priorités de nos clients est la gestion de leur consommation d’énergie. Pour un service public de l’eau, c’est l’un des principaux coûts d’exploitation, et la station de pompage est l’un des composants les plus gourmands en énergie.

Nous nous efforçons de résoudre ce problème en concevant des pompes offrant un meilleur rendement, comme Flygt Concertor. Il s’agit de la première pompe eaux usées sur le marché dotée d’une intelligence intégrée. Le capteur intégré adapte automatiquement les performances aux conditions réelles de fonctionnement. Nos appareils et le réseau de Sensus permettront aux clients de recueillir des données concernant la consommation d’énergie sur le réseau, et d’éviter les maintenances inutiles ou les pannes des stations de pompage.

Les données recueillies sur les réseaux d’eaux usées seront-elles analysées automatiquement ?

Nous travaillons en ce moment même sur cette possibilité. Je dirais que très peu d’entreprises de service public sont à ce point capables de gérer ce type de données, pour le moment. Nous essayons donc de concevoir des interfaces utilisateurs très simples pour tablettes, smartphones, ordinateurs, etc. L’un des atouts majeurs de Sensus est qu’elle développe déjà ces systèmes, pour les services publics, autour des réseaux d’eau claire. Nous pourrons utiliser ces dispositifs pour les eaux usées avec les mêmes opérateurs.

En quoi les clients du secteur commercial et industriel bénéficieront-ils de cette acquisition ?

Les exploitants de bâtiments commerciaux et les sites industriels s’intéressent eux aussi beaucoup à la consommation d’énergie. Les pompes constituent souvent la principale source de consommation d’énergie. Nous n’en sommes qu’au début de la réflexion concernant une possible application de FlexNet dans ces secteurs. Peut-être pourrons-nous concevoir notre propre technologie, de forme similaire, pour aider les exploitants de bâtiments et les sites industriels.

Dans le secteur industriel, la voie la plus prometteuse est de proposer des capacités de traitement plus développées. Les coûts de gestion des eaux usées sont de plus en plus assumés par les industries en raison des réglementations concernant les rejets d’eaux usées des sites industriels. Chez les industriels, la demande de capacités de traitement intégrées croît. Nous disposons actuellement de certaines technologies dans ce domaine grâce à notre marque Wedeco. Mais nous souhaitons proposer d’autres systèmes, conçus à l’interne ou acquis à l’externe.

Sensus travaille avec les services publics de l’eau, mais aussi ceux du gaz et de l’électricité. Cela va-t-il changer avec l’acquisition par Xylem ?

Non. Cela ouvre d’importantes perspectives à Xylem. Nous sommes très attachés au secteur de l’énergie sur lequel Sensus est présent, et à leurs projets de réseaux d’éclairage intelligent pour les grandes villes. L’évolution vers des villes plus intelligentes est une envie commune. Actuellement, déjà, environ 10 % du chiffre d’affaires de Xylem est réalisé dans des secteurs autres que celui de l’eau. Et je répète régulièrement aux investisseurs que je ne suis pas dogmatique sur la question du secteur d’activité. Nous avons d’ailleurs l’occasion d’investir dans ces activités qui se développent rapidement, et de les faire croître.

Xylem a beaucoup mis l’accent sur les équipements peu gourmands en énergie. L’acquisition de Sensus s’inscrit-elle dans une stratégie visant à s’intéresser aux réseaux dans leur ensemble ?

Oui. Je pense que c’est l’occasion pour nous d’exploiter réellement nos principales compétences qui concernent les équipements à proprement parler. Cela restera une expertise solide pour nous dans la R&D. Et nous continuerons à élargir notre portefeuille d’équipements intelligents.

L’acquisition de Sensus nous permet de nous intéresser aux réseaux dans leur intégralité. Il peut s’agir de réseaux de pompage des eaux usées, et de toutes les stations de pompage situées autour d’une ville, ou d’un réseau d’eau claire à la gestion duquel Sensus participe déjà. Pour les eaux en extérieur, nous pourrons progressivement connecter nos capteurs installés dans ces zones, et recueillir des données pour les transmettre au réseau FlexNet. Cela sera très utile pour aider les services publics chargés de gérer ce type d’endroit. Ils pourront rapidement collecter des données sur la qualité de l’eau afin de répondre aux réglementations environnementales.

ABONNEZ-VOUS À IMPELLER

Série d’articles

Zoom : les défis d’aujourd’hui et de demain pour les collectivités locales

Lire

Abonnez-vous à notre newsletter